Spectacles à venir


DATE :

Mercredi 23 mai 2018
20h


DURÉE ESTIMÉE :

1h15


LIEU :

Salle Cinéma


Tarif D :

De 6€ à 12€

Tarif spécial de 28€ pour l’achat des quatre spectacles : C’est la vie, L’Oubli, Survivre en milieu hostile, et Des territoires (Nous sifflerons la Marseillaise…)

Rencontre avec l’équipe du spectacle à l’issue de la représentation

D’après Frederika
Amalia Finkelstein / Julie Benegmos

Mise en scène et interprétation: Julie Benegmos
Collaboration artistique: Primesautier Théâtre ; Compagnie Autre MiNa
Directeur artistique dessin animés et 3D: Florian Rhin
Créateur avatar 3D: Daniel Roméro _ hTh-LAB

L’oubli

À 20 ans, Alma voudrait s’alléger d’un passé familial lesté d’une tragédie : la Shoah. Entre devoir de mémoire et besoin d’oubli, comment vivre ? Pour fuir les images qui la hantent, elle s’évade dans des jeux vidéo. Jusqu’à en devenir l’héroïne pour enfin réinventer le monde. Immergés au cœur d’animations 3D, nous suivons son avatar dans les affres de l’Histoire, dans son enfance, avec ses peurs et ses fantasmes, en quête d’humanité. Petite fille de Jacques et Madeleine Goldszetjn, rescapés d’Auschwitz, la metteuse en scène Julie Benegmos découvre en 2014 L’Oubli, roman de la jeune Frederika Amalia Finkelstein. Elle n’est pas seule à avoir la tête et le cœur ensevelis sous le poids de la mémoire. Avec ce monologue, entre réel et virtuel, elle interroge la génération précédente, la sienne et celles qui viennent.

Ce spectacle reçoit le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon dans le cadre de son accompagnement au Collectif En Jeux

« Intense, troublant et nourrissant, ce spectacle vaut le détour (…) L’héroïne veut passer à autre chose. Mais « qui songe à oublier se souvient ». À l’instar des mots de Montaigne, c’est peine perdu. Après avoir lutté en vain, un lent processus d’acceptation démarre. Étape par étape. Au travers du jeu d’acteur soigné de la comédienne, le spectateur suit la métamorphose laborieuse et fragile d’Alma. Elle se confronte à la réalité. Rencontre les habitants de la ville d’Auschwitz qui vivent, se marient et sont heureux malgré la tourbe d’atrocités qui les entourent. Peut-elle admettre que cela soit possible ? Elle va accepter. Tendre vers le bonheur malgré tout. Comment faire autrement ? C’est la voie que propose Julie Benegmos dans son spectacle. À partir d’un sujet encore aujourd’hui tabou, « L’oubli » nous fait nous poser des questions essentielles. Comment vivre sans s’effondrer sous le poids du passé ? Une pièce riche qui nous invite à aller de l’avant, sans jamais oublier. » lagrandeparade.fr – janvier 2018

«  Le spectateur est entraîné par son avatar dans les affres de l’Histoire et dans l’enfance d’Alma, avec ses peurs et ses fantasmes. Il suit ses réflexions, sans savoir où s’arrête la vérité et où commence le mensonge. Car peu à peu, Alma perd le fil. Elle oublie, se remémore, finit par s’inventer sa propre histoire familiale pour échapper à la grande Histoire de l’humanité. Et avoir le droit d’oublier les femmes, les enfants et les vieillards morts Auschwitz qui l’empêchent de dormir la nuit. » Times of Israel – mars 2018

Production : Compagnie Libre Cours
Coproduction : Le Théâtre Jean Vilar de Montpellier, Le Crous de Montpellier – Le Trioletto, Le Collectif en Jeux
Ce spectacle reçoit le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon dans le cadre de son accompagnement au Collectif En Jeux
Partenaires : Le Centre Dramatique National de Montpellier, Humain Trop Humain (résidence au HTH-Lab pour la création numérique)
Soutiens : Le Théâtre de Pezenas, Le Ciné-Théâtre de Saint-Chély d’Apcher

Newsletter

Recevez l’actualité du Théâtre + Cinéma